Blog

De nouveaux dispositifs pour favoriser le maintien à domicile



Permettre à toutes les personnes âgées de séjourner chez elles sans difficulté est un défi que le gouvernement souhaite relever. Par conséquent, plusieurs solutions sont susceptibles de voir le jour afin de combler cette attente, ce sont pour l’instant des pistes intéressantes.

Des solutions qui pourraient se transformer en réformes

Il existe déjà des dispositifs très appréciables comme le label HS2 qui met en avant des aménagements adéquats. Grâce à ceux-ci, le quotidien des seniors est clairement amélioré puisqu’ils peuvent évoluer dans leur domicile sans avoir la crainte de tomber. Ils peuvent aussi joindre facilement les secours ou un proche grâce à la téléassistance. Le Conseil d’Analyse Economique souhaite optimiser davantage ce secteur, il a donc partagé quelques idées, car le système actuellement mis en place souffre de plusieurs lacunes. De ce fait, elles pourraient déboucher prochainement sur des réformes puisque le gouvernement a décidé de s’investir dans le maintien à domicile.

Le système français pour le maintien à domicile est victime de défaillances

La population de la France vieillit de plus en plus, les seniors seront donc beaucoup plus nombreux dans quelques années. Il sera indispensable de trouver des solutions, car les places dans les maisons de retraite sont déjà minimes. Il est généralement nécessaire de patienter sur des listes d’attente extrêmement longue. Selon le CAE, l’État aurait eu tendance à investir dans les solutions les moins onéreuses, ce qui explique ainsi les nombreuses carences qu’il est possible de lister. La perte d’autonomie est un véritable problème de santé, des seniors ont de plus en plus besoin d’une aide pour s’habiller, se laver…

Envisager de fusionner l’aide à l’hébergement et l’APA

La situation nécessite quelques améliorations, le CAE met ainsi en avant de nouveaux dispositifs comme une norme minimale pour l’encadrement dans les structures spéciales. Il serait aussi intéressant de collecter de nombreuses données sur la qualité d’une prise en charge. Un site est d’ailleurs disponible sur le Web. Les familles auraient les moyens de se tourner vers l’hébergement le plus adapté. Le CAE préconise un profond assouplissement des barrières concernant les places dans les structures spécialisées. Toutefois, le maintien à domicile nécessite un coût considérable, il propose la création du prêt dépendance.

Le but consiste à offrir un financement en se basant sur le patrimoine du ménage. Le gouvernement est enfin invité à effectuer la fusion de l’aide à l’hébergement avec l’APA.


Non classé
24 octobre 2016
Commentaire